Livre Imprimé

Le loup, l'homme et Dolly

Lefèvre, Denis. Texte

9782749109763 - le Cherche Midi. Paris - 2007

Autres documents dans la collection «Terra»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • L'élevage, entre un loup et Dolly 4/5

    Dans Le Loup, l’Homme et Dolly, Denis Lefèvre trace le portrait de l’élevage de ses débuts, à l’aube de l’humanité à ses vicissitudes modernes : de l’industrialisation des élevages, aux modifications génétiques, de la création des races aux problèmes de la mondialisation. En cheminant avec Denis Lefèvre auprès des premiers pasteurs, nous découvrons que le nomadisme est inhérent à leur mode de vie et que l’antagonisme avec les agriculteurs sédentaires est au fondement de nombreuses sociétés. On doit à l’élevage, au pastoralisme, le développement des premières sociétés humaines. Le berger est une figure importante dans les sociétés, encensé par la Bible, mais il va devenir rapidement un personnage inquiétant au Moyen-Âge, vivant seul et loin du monde. Denis Lefèvre brosse le portrait des différents types d’élevage, les animaux concernés et les évolutions notamment le développement des races. Dans une deuxième partie, il aborde les enjeux actuels de l’élevage, de la révolution fourragère (René Dumont) à l’insémination artificielle en passant par la révolution génétique (les animaux d’élevage, premiers OGM véritable ?). Entre Aubrac et Holstein, se cristallise deux conceptions de l’agriculture, deux facettes probablement indissociables, puis viennent la PAC, les crises des prix, des quotas, des aliments, de la pollution et du bien-être animal. Dans le dernier chapitre Denis Lefèvre revient sur la composante affective du métier d’éleveur, questionnant les rapports Homme/Animal, notamment dans la question épineuse du rapport avec les grands prédateurs (ours, lynx et loup) et dans l’éventuelle surconsommation de produits carnés. Pas de réponses aux controverses, mais des questions biens posées…

    par MD - Jean-François Baudin Le 23 décembre 2020 à 15:17