50 derniers avis

  • So quiet  |

    So quiet Fisseau, Serena

    Dans l'intimité 4/5 Et s'il était temps de prendre le temps, d'abandonner nos carapaces d'hommes et de femmes pressés, de nous installer moelleux dans un canapé et nous l... Voir plus Et s'il était temps de prendre le temps, d'abandonner nos carapaces d'hommes et de femmes pressés, de nous installer moelleux dans un canapé et nous laisser porter, comme à la maison, par les vibrations "très près de l'oreille" d'une voix et d'un accordéon ? Serena Fisseau et Vincent Peirani ont enregistré quelques unes des chansons qu'ils jouent et chantent à leur deux enfants de 3 et 9 ans et à leurs amis lorsqu'ils referment la porte du monde extérieur... Voir moins MD - Serge Gros - Le 19 février 2020 à 11:03
  • Les chemins aléatoires |

    Les chemins aléatoires Paboeuf, Christian

    Une balade sur des chemins aléatoires : des ambiances, de beaux panoramas... 4/5 Christian Paboeuf, compositeur multi-instrumentiste virtuose, au vibraphone, au hautbois ou à la flûte baroque basse, travaille souvent pour des ciné-... Voir plus Christian Paboeuf, compositeur multi-instrumentiste virtuose, au vibraphone, au hautbois ou à la flûte baroque basse, travaille souvent pour des ciné-concerts (Harold Loyd, Hitchcock, Dreyer) et pour pour le théâtre. On retrouve ici quelques-unes de ses musiques, et trois morceaux composés pour le quartet très inventif, avec Régis Lahontaa à la trompette ou au bugle, Xavier Duprat au piano, et Pierre Thibaud à la batterie et aux percussions. Les ambiances sont plutôt contemporaines mêlées de jazz et d'improvisation. Voir moins MD - Serge Gros - Le 13 février 2020 à 21:27
  • Hazzan |

    Hazzan Schwarz Bart, Jacques

    Le cantor au saxophone ténor 4/5 Sur « Hazzan » Jacques Schwarz-Bart élabore une fresque de dix prières qui honorent ses doubles racines. Un album au climat incantatoire où le jazz cô... Voir plus Sur « Hazzan » Jacques Schwarz-Bart élabore une fresque de dix prières qui honorent ses doubles racines. Un album au climat incantatoire où le jazz côtoie la hazzanout, les rythmes africains et caribéens. "Aussitôt les premiers arrangements élaborés, il m'est apparu que ces mélodies anciennes et puissantes [de la liturgie juive] se prêtaient à des harmonisations impressionnistes, et se mariaient naturellement aux rythmes de la diaspora africaine des USA, afro-caraïbes, gnaouas". Jacques Schwartz-Bart. Voir moins MD - Serge Gros - Le 12 février 2020 à 09:26
  • Symphonie fantastique |

    Symphonie fantastique Simonet, Olivier. Monteur

    Au-delà de la matière ! 5/5 Emmanuel Krivine emporte "son" orchestre vers des sommets dans l'interprétation de cette oeuvre phare. Mais ce qui est exceptionnel, c'est que, grâce ... Voir plus Emmanuel Krivine emporte "son" orchestre vers des sommets dans l'interprétation de cette oeuvre phare. Mais ce qui est exceptionnel, c'est que, grâce à sa technologie, ce DVD permet au spectateur d'entendre un commentaire du chef d'orchestre "par-dessus" la musique : où il est question de l'oeuvre de l'intérieur, la place du chef, avec des remarques sur les motifs musicaux, les instruments d'époque et les personnes-musiciens en présence. Une 3e dimension (au-delà du son et de l'image déjà remarquables) qui ouvre vraiment les portes d'une compréhension sensible et concrète de la pièce de musique. Un document très enthousiasmant ! Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 10 février 2020 à 16:47
  • Weeeeeeeeee!!! |

    Weeeeeeeeee!!! Polysics

    Pop japonaise revigorante 5/5 D'emblée, la musique pop avec "Sparkling water" (eau gazeuse), et ça pétille : l'énergie, l'humour, la joie du son ! Zappa ? Oui + Devo + Atari Teenag... Voir plus D'emblée, la musique pop avec "Sparkling water" (eau gazeuse), et ça pétille : l'énergie, l'humour, la joie du son ! Zappa ? Oui + Devo + Atari Teenage Riot + les monstres de la série japonaise "Ultraman". Les morceaux rapides, courts, de frénésie punk, guitare tranchante, ça sautille. Ajoutez le surréalisme avec pour exemple "Raptus" et ses paroles toutes onomatopées où il est question de se "laver les dents très fort avant qu'elles s'éjectent"… Saupoudrez d'éléments sonores tirés de jeux vidéos et vous obtenez un cocktail détonnant et revigorant. 16 ans qu'il existe, ce groupe ! Et ces japonais qui chantent en japonais semblent s'être bloqués sur ce bel âge ! Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 10 février 2020 à 16:39
  • Le vol d'Icare : voyages en Grèce pendant une guerre civile |

    Le vol d'Icare : voyages en Grèce pendant une guerre civile Andrews, Kevin. Auteur

    Grèce tragique et méconnue 4/5 Un témoignage essentiel sur la Grèce de la fin des années 40-début 50, c'est-à-dire juste après la guerre civile : la violence encore terrible de la ... Voir plus Un témoignage essentiel sur la Grèce de la fin des années 40-début 50, c'est-à-dire juste après la guerre civile : la violence encore terrible de la société où « le déshonneur le plus grave, c’est de ne pas se venger » et la pauvreté extrême du peuple rendent le récit incroyablement présent, les images nous poursuivent longtemps après... Vengeances multiples sur le mode vendetta, sens de l'honneur, relations aux autres très codifiées, mais aussi superstition païenne et poids de la religion orthodoxe, place des femmes et accueil inconditionnel de l'étranger... on est en présence d'un véritable récit initiatique, autant que politique et ethnologique. On a le vertige devant les multiples asservissements successifs de la Grèce, et comme le dit le traducteur dans la préface : "Ses modestes interlocuteurs autochtones ouvrent les yeux de sa naïveté sur « les requins de la finance d’Athènes » et sur les tours de passe-passe des aides financières et des crédits. Ici, le lecteur de 2018 se pince en se demandant si ce livre reparu en 1984 décrit le passé ou l’avenir…" . Une lecture incontournable pour qui s'intéresse à la Grèce, son histoire et son peuple. "Un des plus beaux livres jamais écrits sur la Grèce moderne." Patrick Leigh Fermor Voir moins MD - Agnès Charré - Le 10 février 2020 à 09:47
  • Manque à l'appel |

    Manque à l'appel Melvil, Tony

    dès 7 ans avec respect de l'auditoire 4/5 Après le succès de leur premier spectacle Quand je serai petit, le duo Tony Melvil et Usmar nous propose à nouveau un concert augmenté, une forme hybr... Voir plus Après le succès de leur premier spectacle Quand je serai petit, le duo Tony Melvil et Usmar nous propose à nouveau un concert augmenté, une forme hybride dans laquelle leurs deux voix s’assemblent et nous appellent à l’indiscipline. Manque à l’appel nous parle de l’autre quand il est absent, des histoires qu’on lui imagine, des vies qu’on s’invente pour combler le manque. L’absence est également libératrice quand on se retrouve enfin seul et qu’on n’a plus à rendre de compte. Voir moins MD - Serge Gros - Le 29 janvier 2020 à 16:48
  • La France sur le pouce |

    La France sur le pouce Courtois, Olivier. Scénariste

    Road-movie en stop 4/5 Une échappée rafraîchissante, à travers paysages et villages divers, dans toute la France. Mais ce sont surtout les rencontres humaines, variées et i... Voir plus Une échappée rafraîchissante, à travers paysages et villages divers, dans toute la France. Mais ce sont surtout les rencontres humaines, variées et inattendues, qui intéressent l'auteur. Les gens se livrent très facilement lorsqu'ils côtoient en confiance un inconnu pour quelques heures, et c'est une sorte de panel de français de tout genre que l'on découvre, illustré avec un trait précis. Une bouffée de liberté, joyeuse mais non sans questions sur la vie, qui m'a fait penser au roman "Par les routes" de Sylvain Prudhomme, ou au film de Raymond Depardon, "Les habitants", avec ses rencontres de français au fil des routes... Voir moins MD - Agnès Charré - Le 27 janvier 2020 à 09:39
  • Le cœur de l'Angleterre / Jonathan Coe |

    Le cœur de l'Angleterre / Jonathan Coe Coe, Jonathan. Auteur

    Le Brexit au coeur des anglais 4/5 Un très bon roman pour clore la trilogie entamée avec "Bienvenue au club" et "Le Cercle fermé". L'actualité du Brexit croise les destins individuels, ... Voir plus Un très bon roman pour clore la trilogie entamée avec "Bienvenue au club" et "Le Cercle fermé". L'actualité du Brexit croise les destins individuels, les influence même, et l'on voit la politique s'immiscer jusque dans couples et les familles. Les relations humaines, le temps qui passe, les doutes et les espoirs de tout un peuple sont abordés avec beaucoup de finesse. Le sujet pourrait faire un peu peur à des lecteurs français mais il n'en est rien : l'écriture, pleine d'humour et de distance amusée sur cette Angleterre plurielle, à travers des personnages attachants, rend le récit très vivant et imagé. Voir moins MD - Agnès Charré - Le 27 janvier 2020 à 09:07
  • Echo  |

    Echo Brauer, Jan

    La 4e dimension de l'Electro ! 5/5 QUAND trois musiciens décident de te faire de la techno/electro avec, pour l'essentiel, des instruments acoustiques... ALORS la musique s'ouvre à toi ... Voir plus QUAND trois musiciens décident de te faire de la techno/electro avec, pour l'essentiel, des instruments acoustiques... ALORS la musique s'ouvre à toi et le geste instrumental rapporte l'humanité qui t'avait déserté même dans les structures sonores les + sophistiquées. Tu te souviens des anciens de la musique minimale ou répétitive (Steve Reich, Philip Glass...) et le plaisir revient couler en toi dans la sensualité des touchers... PUIS cerise sur un titre du cakewalk, la grande Catherine Ringer en personne vient t'offrir son contact MA-GNI-FI-QUE Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 23 janvier 2020 à 17:06
  • Danse mémoire, danse |

    Danse mémoire, danse Bonaventura, Daniele di

    Insularité et résistance 5/5 Après un premier album en 2011, le groupe vocal A Filleta renouvelle sa collaboration artistique avec Paolo Fresu et Daniele di Bonaventura. Ce nouve... Voir plus Après un premier album en 2011, le groupe vocal A Filleta renouvelle sa collaboration artistique avec Paolo Fresu et Daniele di Bonaventura. Ce nouvel album est un hommage à un grand homme Aimé Césaire et un modeste instituteur corse Jean Nicoli, installé dans les années 20 au Sénégal qui après son retour en Corse est devenu l'un des chefs de la résistance durant la seconde guerre mondiale. Tous deux ont résisté à leur manière au colonialisme et du fait probablement de leur insularité refusé toute forme d'injustice. Danse mémoire, danse propose un habile voyage sonore à la rencontre de ces deux hommes et de leurs idéaux. Poésie, polyphonies vocales, jazz, se mêlent dans un océan de mots et de notes. Un bel exercice très réussi. Voir moins MD - Jean-François Baudin - Le 22 janvier 2020 à 17:20
  • Watch me fly  |

    Watch me fly Steele, Shayna. Interprète

    Shayna Steel 4/5 Shayna Steele fut choriste pour Moby, Rihanna ou le collectif jazz Snarky Puppy : de quoi bien affûter ses cordes vocales. Un album d’une classe et d... Voir plus Shayna Steele fut choriste pour Moby, Rihanna ou le collectif jazz Snarky Puppy : de quoi bien affûter ses cordes vocales. Un album d’une classe et d’une vigueur jamais démenties, et l’avènement au grand jour d’une vocaliste de premier ordre! Voir moins MD - Serge Gros - Le 22 janvier 2020 à 17:06
  • Le magicien d'Oz |

    Le magicien d'Oz Baum, L. Frank. Auteur

    Magique 5/5 Des illustrations éclatantes pour découvrir, avec Dorothy, l'univers du pays d'Oz. Parfait pour se familiariser avec ce grand classique de la littérat... Voir plus Des illustrations éclatantes pour découvrir, avec Dorothy, l'univers du pays d'Oz. Parfait pour se familiariser avec ce grand classique de la littérature de jeunesse. Voir moins MD-Geneviève Salmon - Le 21 janvier 2020 à 15:25
  • Primitifs modernes |

    Primitifs modernes Maison Tellier (La)

    La Maison Tellier de Rouen 4/5 Primitifs Modernes, c'est le titre du 6° album de La Maison Tellier de Rouen, qui signe le grand retour des guitares et de chansons enregistrées en li... Voir plus Primitifs Modernes, c'est le titre du 6° album de La Maison Tellier de Rouen, qui signe le grand retour des guitares et de chansons enregistrées en live. Des textes souvent nostalgiques proches des ambiances dégagées par ceux d'Alain Souchon ou d'Yves Simon, galvanisés par l'électricité d'un rock au classicisme élégant, hérité du rock américain des années 90 à la manière de R. E. M. Voir moins MD - Serge Gros - Le 21 janvier 2020 à 13:58
  • Magus of the library |

    Magus of the library Izumi, Mitsu. Auteur

    Un hommage à la lecture comme porte ouverte à l'aventure 4/5 Issu de la collection Kizuna chez Ki-oon, qui vise le tout public, Magus of the library est un titre très réussi, soigné graphiquement et riche d'un ... Voir plus Issu de la collection Kizuna chez Ki-oon, qui vise le tout public, Magus of the library est un titre très réussi, soigné graphiquement et riche d'un bon scénario. Paria parmi les siens, il fait la connaissance des Kahunas, gardiennes des livres, rattachées à la grande bibliothèque centrale. Il quitte le monde de l'enfance pour vivre l'aventure. "Tu es le seul à pouvoir tourner les pages, le héros c'est toi. C'est à toi d'écrire cette histoire et de changer le monde". Un manga initiatique à lire par tous. Voir moins MD Florence Perichon - Le 21 janvier 2020 à 11:01
  • Lumières, caméra, miamction ! |

    Lumières, caméra, miamction ! Riess, Natalie. Auteur

    Master chef dans l'espace 4/5 Un méga show où s'affrontent des amateurs de cuisine retransmis en mondovision ! Avis aux amateurs de compétitions culinaires ! cette BD, très dynami... Voir plus Un méga show où s'affrontent des amateurs de cuisine retransmis en mondovision ! Avis aux amateurs de compétitions culinaires ! cette BD, très dynamique par son découpage et son illustration très colorée, plaira aux plus jeunes. Les éditions Kinaye offre un nouveau titre dépaysant et plein d'humour sur les pratiques des différents concurrents prêtes à tout ou presque. Voir moins Florence Perichon - Le 20 janvier 2020 à 14:19
  • I'm a romany rai : songs by Southern English gypsy traditional singers |

    I'm a romany rai : songs by Southern English gypsy traditional singers Smith, Phoebe

    rai... de lumière 5/5 La collection « The Voice of the People » réédite les archives de Topic Records, label qui fait un remarquable travail patrimonial de collecte et d'en... Voir plus La collection « The Voice of the People » réédite les archives de Topic Records, label qui fait un remarquable travail patrimonial de collecte et d'enregistrements de chants traditionnels et de pratique « folk » en Grande-Bretagne depuis 1939. 20 volumes sont parus récemment + un coffret luxueux de 7 cd « Three score & ten ». Ce label oriente son travail vers les musiques « folk » dans le sens « traditionnelles », les musiques telles qu'elles sont pratiquées dans les milieux populaires, ouvriers, paysans et des "gens du voyage", comme c'est le cas dans cette anthologie de chants traditionnels. Les tsiganes (roms) ont pour pratique de capter le répertoire traditionnel des lieux où ils séjournent, de se l'approprier et de l'entretenir d'une certaine manière. Cette culture se transmet de façon orale. Cependant, et heureusement pour nous dont la langue anglaise n'est pas la langue maternelle, tous les chants sont retranscrits dans le livret. Ce volume propose 2 volets / 2 CD : Le premier est une sélection de Shirley Collins parmi des chants captés entre 1952 et 1973, auprès de différents chanteurs. Le second enregistré en 1968 est consacré à Carolyne Hughes. Ces enregistrements présentent une force d'interprétation peu commune, une belle présence physique des voix et soulignent la dimension épique de la vie quotidienne. A écouter tout particulièrement la plage 9 du CD 1 qui offre la très belle expression chantée d'une fillette de 7 ans. A cette occasion, il est amusant de constater qu'une même mélodie se retrouve parfois le soutien métrique de plusieurs chansons différentes (par exemples les plage 9 cd 1 et 11 du cd 2). Ainsi, devant ce patrimoine riche, ne devons-nous pas un grand merci aux "gens du voyage" pour avoir entretenu ces répertoires et nous permettre aujourd'hui de toucher de l'oreille cette mémoire de l'Angleterre populaire passée ? Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 17 janvier 2020 à 13:59
  • China remix |

    China remix Kink gong

    la jungle n'a pas de roi 5/5 Laurent Jeanneau est un musicien collecteur de musiques des minorités ethniques. Lorsqu'il voyage dans le monde, pour ce disque en Chine, il prend le ... Voir plus Laurent Jeanneau est un musicien collecteur de musiques des minorités ethniques. Lorsqu'il voyage dans le monde, pour ce disque en Chine, il prend le temps de s'imprégner des lieux et des sociétés qu'il rencontre. Un micro en bandoulière, il enregistre les chanteurs et musiciens, et les rétribue à la séance. Il emmagasine ainsi un véritable trésor culturel. Pour cette collection, la démarche est à l'opposé des productions classiques, de type Radio-France Ocora, qui publient directement les enregistrements, assortis d'un livret riche de commentaires sur les modes de jeux, les pratiques rituelles… Ici, Laurent Jeanneau devient Kink Gong, musicien électronique qui produit un "remix", une longue errance sonore où sont introduites dans un écrin subtil les nombreuses sources, parfois légèrements transformées. Le voyage dure une heure, l'écoute peut devenir flottante, distanciée, la pièce s'installe doucement mais sûrement dans le fonds sonore de notre quotidien moderne, nourri d'ailleurs avec le flux internet. Tous les chemins mènent à la découverte du monde, des mondes. Celui-ci nous emmène dans les pas d'un voyageur de musique, des musiques, en présence d'une "Babel" sonore surprenante produite par les rythmes et timbres non familiers… Et pour augmenter le plaisir d'écoute et de découverte, quatre autres "remix" sont disponibles : Xinjiang, Vietnam, Cambodge et Laos. Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 17 janvier 2020 à 13:36
  • Running away |

    Running away Viltard, Guillaume

    tout contre basse 5/5 D'abord un objet : un rectangle de bois peint de couleurs vives épaisses. Deux planchettes rassemblées par des aimants aux quatre coins... La premièr... Voir plus D'abord un objet : un rectangle de bois peint de couleurs vives épaisses. Deux planchettes rassemblées par des aimants aux quatre coins... La première parution de ce label étonne par son aspect, à l'encontre des présentations attendues. D'abord la peinture, puis la musique. Elle connaît les figures imposées, elle swingue, elle pompe, elle accueille, elle conforte. Mais qui fait jouir la contrebasse ? Le CD commence à cet endroit. Passé le temps pressé, la contrebasse râle les sons tremolos, hisse les stridulés. Elle est la maîtresse des cordes, son grand corps n'en finit pas d'épuiser les révolutions... Le musicien s'active autour, dessus, entre... La chambre reflète si bien les soupirs, qu'il faut en sortir pour éviter l'émeute. La forêt accueille les ébats. Après les transports, les oiseaux veillent sur l'endormie, alors que la sève se mêle en l'air au souvenir des appels rauques. Ce bois que vous aurez devant les yeux, dans vos mains, ne sera-t-il pas un peu de l'instrument, de sa table d'harmonie, après qu'il se fut embrasé ? Cette chaleur, vous en voulez encore ? Remettez-en dans la platine... Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 17 janvier 2020 à 13:33
  • Madame Classique & Mister Jazz |

    Madame Classique & Mister Jazz David, Laura. Chanteur. Compositeur

    Drôle de rencontre 4/5 Laura David a conçu ce spectacle destiné au jeune public pour leur faire découvrir les musiques jazz et les musiques classiques avec des morceaux d'un... Voir plus Laura David a conçu ce spectacle destiné au jeune public pour leur faire découvrir les musiques jazz et les musiques classiques avec des morceaux d'une saveur toute contemporaine. Guillaume Eyango lui donne la réplique avec beaucoup d'enthousiasme. Voir moins MD Florence Perichon - Le 14 janvier 2020 à 14:40
  • Abelito a disparu ! |

    Abelito a disparu ! Emeriau, Tony. Illustrateur

    les curieuses aventures d'un petit catcheur mexicain 3/5 Né de la plume de l'auteur de Sticky Pants, Tony Emeriau, Julio Biscoto est un album qui vous réveillera par son parti pris de couleurs vives et par l... Voir plus Né de la plume de l'auteur de Sticky Pants, Tony Emeriau, Julio Biscoto est un album qui vous réveillera par son parti pris de couleurs vives et par les squelettes que croise le petit héros au fil de ses aventures à la Tex Avery. Une bande dessinée très dynamique et originale à partir de 7-8 ans. Voir moins MD Florence Perichon - Le 06 janvier 2020 à 11:54
  • C'est la petite bête qui monte |

    C'est la petite bête qui monte Devernois, Elsa. Auteur

    Taille S une collection qui taille grand 5/5 Taille S a particulièrement soigné cet album destiné aux tout petits, on trouve dans ce document l'album illustré, une version à écouter sur DC et un ... Voir plus Taille S a particulièrement soigné cet album destiné aux tout petits, on trouve dans ce document l'album illustré, une version à écouter sur DC et un recueil en Braille. Voir moins MD Florence Perichon - Le 02 janvier 2020 à 16:12
  • Lily a des nénés |

    Lily a des nénés Geoff. Auteur

    Quand les petites filles deviennent des femmes 5/5 Lily grandit, son corps change, elle voudrait ressembler à Alyson, son aînée de 2 ans. Mais les circonstances vont faire qu'elle va se faire passer po... Voir plus Lily grandit, son corps change, elle voudrait ressembler à Alyson, son aînée de 2 ans. Mais les circonstances vont faire qu'elle va se faire passer pour son frère jumeau et passer les épreuves qui lui permettront d'entrer dans la bande de Joshua, le voisin charismatique du dessus. Lily est à l'étroit dans son petit village de pêcheurs, où tout le monde se connaît et qu'elle ne quitte jamais. Son envie de s'émanciper va faire évoluer son propre regard et celui de son entourage. La présence lointaine de sa mère est la seule parole d'adulte de cet album à l'illustration joliment expressive réalisée en couleur directe au pastel gras. Une réussite ! Voir moins MD Florence Perichon - Le 02 janvier 2020 à 16:09
  • Sex friends : Comment (bien) rater sa vie amoureuse à l'ère numérique |

    Sex friends : Comment (bien) rater sa vie amoureuse à l'ère numérique Mèmeteau, Richard. Auteur

    L'amour libre à l'ère 2.0 5/5 "Richard Mèmeteau, philosophe auteur de l'excellent "Pop Culture", signe un essai passionnant sur la façon dont les outils modernes modifient notre fa... Voir plus "Richard Mèmeteau, philosophe auteur de l'excellent "Pop Culture", signe un essai passionnant sur la façon dont les outils modernes modifient notre façon de voir l'amour, le sexe, la relation à autrui. Puisant ses exemples aussi bien parmi les philosophes que parmi les films et séries, Dorothée ou David Bowie, l'auteur nous fait rire et réfléchir sur l'évolution de nos mœurs et de nos envies à l'ère de Tinder, Meetic et compagnie". Ref Decitre Voir moins Valérie Brunelli-Pousse - Le 30 décembre 2019 à 13:41
  • Traité de morale pour triompher des emmerdes |

    Traité de morale pour triompher des emmerdes Midal, Fabrice. Auteur

    Cesser d'être des victimes et commencer enfin à vivre ! 5/5 Fabrice Midal nous livre une réflexion intéressante sur le dépassement de ses peurs, de ses paralysies, de ses habitudes... Comment agir au lieu de se... Voir plus Fabrice Midal nous livre une réflexion intéressante sur le dépassement de ses peurs, de ses paralysies, de ses habitudes... Comment agir au lieu de se plaindre ! L'auteur nous explique, sans tergiverser, des clés oubliées et surtout... très simples à utiliser Voir moins Valérie Brunelli-Pousse - Le 29 décembre 2019 à 22:14
  • Tsundico : 200 mots que le français devrait emprunter aux autres langues |

    Tsundico : 200 mots que le français devrait emprunter aux autres langues Duhamel, Sabine. Auteur

    Je n'ai pas de mot pour...... 5/5 "Ce petit dictionnaire, rempli de mots issus d'autres langues, respire la poésie du quotidien, ces moments et ces sensations qui ponctuent notre vie ... Voir plus "Ce petit dictionnaire, rempli de mots issus d'autres langues, respire la poésie du quotidien, ces moments et ces sensations qui ponctuent notre vie de tous les jours et pour lesquels nous n'avons de mot en français : le bonheur éprouvé à voir l'autre heureux, marcher sur la point des pieds sur du sable chaud, acheter et accumuler plus de livres qu'on ne pourra jamais en lire..." Voir moins Valérie Brunelli-Pousse - Le 29 décembre 2019 à 21:31
  • Under Fire  |

    Under Fire Spottiswoode, Roger. Metteur en scène ou réalisateur

    Il était une fois la Révolution 5/5 Au Nicaragua en 1979, le journaliste-photographe Russell Price (Nick Nolte) couvre la guerre civile opposant les sandinistes au président Anastasio So... Voir plus Au Nicaragua en 1979, le journaliste-photographe Russell Price (Nick Nolte) couvre la guerre civile opposant les sandinistes au président Anastasio Somoza. Au fil des jours, Russell en vient à se poser des questions sur la façon de couvrir cette guerre, lorsqu'il prend conscience de la brutalité de l'armée somoziste vis-à-vis de la population. Russell Price et Claire ( Joanna Cassidy) sont bientôt approchés par les sandinistes afin de photographier Rafael, leur leader, dont le gouvernement nicaraguayen vient d'annoncer la mort. Rafael est en réalité bel et bien mort, mais les guérilleros veulent démontrer, par une photographie, qu'il est toujours vivant afin de finir la guerre à leur avantage. Après quelques hésitations, Russell accepte et, le lendemain, la photo du chef sandiniste est diffusée dans tout le pays, ce qui déstabilise quelque peu le gouvernement Somoza. Le régime commence à se poser des questions sur la neutralité de la presse. Alex Grazier (Gene Hackman) est bientôt arrêté puis abattu par la Guardia. Russell Price, qui a réussi à photographier l'assassinat, parvient à rendre publiques les photos et le gouvernement américain abandonne toute aide au régime somoziste. Les sandinistes entrent en vainqueurs à Managua et le dictateur fuit le pays. Film des années 80, Under Fire est une minutieuse reconstitution de faits réels. D'une authenticité sans fard, c'est le chef d’œuvre d'un genre dont Salvador d'Oliver Stone et La déchirure de Roland Joffé sont les 2 autres fleurons. Incroyablement d'actualité, ce film nous décrit les relations complexes entre politique et journalisme et nous démontre les conséquences de la manipulation. De Nick Nolte à Jean Louis Trintignant en espion français, tous les acteurs sont au diapason. Véritablement justes et crédibles Voir moins Valérie Brunelli-Pousse - Le 24 décembre 2019 à 15:40
  • Victor et le ukulélé : conte musical |

    Victor et le ukulélé : conte musical Kandid

    Pour le ukulélé de Kandid 3/5 Cet album est à écouter pour le sympathique instrument qu'est le ukulélé associé à la guitare et pour les thèmes abordés dans ce conte musical : la di... Voir plus Cet album est à écouter pour le sympathique instrument qu'est le ukulélé associé à la guitare et pour les thèmes abordés dans ce conte musical : la différence, la petite taille, la moquerie. Mention spéciale pour les titres : Pas facile et pour : Ton truc à toi Voir moins MD Florence Perichon - Le 12 décembre 2019 à 13:26
  • Jazz for kids : Manuel Hermia présente |

    Jazz for kids : Manuel Hermia présente Hermia, Manuel

    Des adaptations jazz de comptines et de standards vraiment réussies 4/5 "Le projet au cœur de ce tout nouvel album, n’est pas moins libre : trois jazzmen s’adressent aux enfants et à tous ceux qui ont envie d’aimer le jazz... Voir plus "Le projet au cœur de ce tout nouvel album, n’est pas moins libre : trois jazzmen s’adressent aux enfants et à tous ceux qui ont envie d’aimer le jazz. Des improvisations à partir de standards que connaissent petits et grands, les comptines. Que vous ayez ou non l’âge des kids, le résultat est étonnant et franchement convaincant, des premières notes de « Frère Jacques » jusqu’au final « Bonsoir tout va bien » tendrement mélancolique d’Yves Barbieux. (...) Lignes de saxophones légères, dessinées avec fluidité, flûte qui chante et danse (« Meunier, Tu dors » ou sur « Une Souris Verte et Triste »), piano élégant, romantiquement evansien, contrebasse soutien efficace et discret du trio, voilà les points forts, ce qui fait tout le charme de ce Jazz for Kids." http://lesdnj.over-blog.com Voir moins MD Florence Perichon - Le 12 décembre 2019 à 12:17
  • Chaque jour Dracula |

    Chaque jour Dracula Clément, Loïc. Scénariste

    Dracula, un petit garçon pas tout à fait comme les autres 5/5 Le petit Dracula , fils d'un vampire végétarien, vit des journées difficiles à l'école. Ses différences sont tournées en dérision, et personne n... Voir plus Le petit Dracula , fils d'un vampire végétarien, vit des journées difficiles à l'école. Ses différences sont tournées en dérision, et personne ne semble rien remarquer. Il tente d'en faire part à son papa, mais n'est pas réellement écouté. C'est l'action conjuguée de ses tentatives de résistances, l'écoute du médecin de famille, l'amitié d'une camarade, et la découverte de la richesse de ses différences avec son papa qui vont l'aider à mettre à distance les harceleurs. Un graphisme totalement réussi rend tout à fait sympathique ce petit vampire et permettra d'aborder la question des relations à l'école et des différences.Pour toutes les mains dès 6 ans. Voir moins MD Florence Perichon - Le 12 décembre 2019 à 10:52
  • Le visage des sans-noms |

    Le visage des sans-noms Colin, Fabrice. Scénariste

    science fiction 4/5 Le tome 1 de cette série est une réussite, remarquable déjà par l'efficacité du trait et du découpage et par la présentation des personnages. Fabri... Voir plus Le tome 1 de cette série est une réussite, remarquable déjà par l'efficacité du trait et du découpage et par la présentation des personnages. Fabrice Colin met son talent d'écrivain reconnu dans le genre science fiction au service de cette bande dessinée, on retrouve une trame assez classique avec 2 mondes que tout sépare et la montée du sentiment d'injustice chez les laissés pour compte. L'illustration ets terriblement efficace pour faire ressentir les questionnements intérieurs du héros. Cette série plaira aux adolescents. Voir moins MD Florence Perichon - Le 12 décembre 2019 à 10:51
  • Rackette-moi si tu peux |

    Rackette-moi si tu peux Adriansen, Sophie. Auteur

    Une grande justesse de ton 5/5 Rackette moi si tu peux est surprenant par sa couverture colorée représentant des bonbons acidulés en forme de pieuvre. On entre avec douceur dans la ... Voir plus Rackette moi si tu peux est surprenant par sa couverture colorée représentant des bonbons acidulés en forme de pieuvre. On entre avec douceur dans la vie d'Enzo, attachant par son désir de se faire des amis dans sa nouvelle école, et ravi qu'une camarade lui adresse la parole. Elle semble même le trouver intéressant et feint de l'intégrer à son groupe, s'il lui donne un peu d'argent pour acheter des bonbons. Enzo a des pièces dans sa tirelire, mais c'est pour pouvoir acheter un superbe bateau, qu'il a repéré dans la vitrine du magasin et dont il rêve. C'est tout en délicatesse et avec une grande justesse de ton que l'on voit des petites filles se transformer en tyran avec un camarade, au nez et à la barbe de parents et enseignants. Enzo va trouver en son enseignante une alliée quand un jour il vole de l'argent prévu par la maîtresse pour un voyage scolaire. Enzo n'en peut plus, il parle avec elle. Ensemble ils vont chercher des solutions pour que chacun comprenne la portée de ses actions. Un album qui ouvre à la réflexion et au dialogue. Indispensable. Voir moins MD Florence Perichon - Le 12 décembre 2019 à 10:50
  • Le blog de Charlotte |

    Le blog de Charlotte Béka. Scénariste

    blogs, ados et réseaux sociaux 3/5 Un album à ne pas rater car il est rare que le sujet soit abordé dans une bande dessinée pour la jeunesse. Charlotte doute d'elle même, se confie sur ... Voir plus Un album à ne pas rater car il est rare que le sujet soit abordé dans une bande dessinée pour la jeunesse. Charlotte doute d'elle même, se confie sur les réseaux sociaux à Sandro, dont elle sent que lui s'intéresse vraiment à ce qu'elle vit. Amies, famille, personne ne comprend ce qui trouble Charlotte, est-elle devenue folle ? En réalité, Charlotte est tombée sous l'emprise d'un autre adolescent qui lui propose des défis insensés. Charlotte se sent si seule, incomprise, elle finit pas accepter. C'est le traitement très juste du thème de l'emprise d'un jeune sur un autre via internet qui est le point fort de cet album. Charlotte finira par comprendre qu'elle a du prix au yeux des siens et ouvrira les yeux sur la manipulation dont elle a été victime. Un sujet grave traité sous une apparence légère qui peut rejoindre de nombreux préados. Voir moins MD Florence Perichon - Le 12 décembre 2019 à 10:48
  • L' assistante de la Baba Yaga |

    L' assistante de la Baba Yaga McCoola, Marika. Scénariste

    Une légende russe 4/5 L’assistante de BABA YAGA Une adaptation de la terrifiante Baba Yaga vraiment réussie ! Masha ne trouve pas sa place auprès de la nouvelle famille ... Voir plus L’assistante de BABA YAGA Une adaptation de la terrifiante Baba Yaga vraiment réussie ! Masha ne trouve pas sa place auprès de la nouvelle famille que lui propose son père veuf ; elle a longtemps trouvé le réconfort auprès de sa grand mère qui l'a initiée aux histoires de Baba Yaga mais celle ci repose maintenant au cimetière de la ville. Masha organise sa fugue, elle est décidée à trouver sa place elle aussi. L'atmosphère est fantastique à souhait, inquiétante et drôle. Masha se révèle courageuse, astucieuse, et déjoue les pièges de l'effrayante et légendaire Baba yaga. A conseiller à tous les enfants qui ont envie de défier leurs peurs ! [Une mention spéciale pour les éditions Kinaye qui nous offrent la possibilité de découvrir une œuvre de qualité, sélectionnée aux Eisner Awards 2016, dans une édition de qualité, le tout agrémenté de croquis d’Emily Carroll, https://www.comixtrip.fr] Voir moins MD Florence Perichon - Le 12 décembre 2019 à 10:42
  • Au Poste ! |

    Au Poste ! Dupieux, Quentin. Metteur en scène ou réalisateur. Metteur en scène ou réalisateur

    Ouvrez l’œil, et le bon ! 5/5 Imaginez *Le Magnifique* de De Broca qui aurait rencontré *Buffet froid* de Blier mais qui seraient allés faire un tour en Absurdie saluer *Peur sur l... Voir plus Imaginez *Le Magnifique* de De Broca qui aurait rencontré *Buffet froid* de Blier mais qui seraient allés faire un tour en Absurdie saluer *Peur sur la ville* de Verneuil auparavant et vous obtenez *Au poste !* de Quentin Dupieux. Cinéaste inclassable, il réussit l'exploit, à chacun de ses films, de s’emparer de sujets en les abordant par le côté inattendu de la lorgnette, offrant à chaque fois une réflexion sur l’objet cinéma et le pouvoir de la fiction et ce, sans tomber dans l’exercice de style abscons. Les dialogues font mouche et la direction des acteurs ici est particulièrement formidable : mention spéciale à l'épatant Marc Fraize, qui incarne un agent de police borgne très bas de plafond et dont le jeu totalement dingue et inquiétant ne laissera pas les zygomatiques au repos. À voir absolument ! Voir moins Karine Cnudde - Le 27 novembre 2019 à 18:28
  • Ali and Toumani |

    Ali and Toumani Touré, Ali Farka

    Un dernier tour de chant ! 4/5 Le dernier enregistrement de deux grands de la musique malienne : Ali Farka Touré et Toumani Diabaté. Un beau disque rempli de poésie et d'émotions ! ... Voir plus Le dernier enregistrement de deux grands de la musique malienne : Ali Farka Touré et Toumani Diabaté. Un beau disque rempli de poésie et d'émotions ! A déguster sans modération... Voir moins MD - Jean-François Baudin - Le 27 novembre 2019 à 16:45
  • Prezioso |

    Prezioso Testa, Gianmaria

    Posthume 5/5 Un album essentiel de Gianmaria Testa, le poète italien disparu en 2016. Souvent en guitare et voix, parfois accompagné à la clarinette ou d'une voix ... Voir plus Un album essentiel de Gianmaria Testa, le poète italien disparu en 2016. Souvent en guitare et voix, parfois accompagné à la clarinette ou d'une voix féminine, voici 11 chansons tendres et belles à souhait. Pour des moments de douceur loin des fracas du monde ! Voir moins MD - Jean-François Baudin - Le 27 novembre 2019 à 16:43
  • Sleeping beauties |

    Sleeping beauties King, Stephen. Auteur

    Sleeping beauties 5/5 Histoire bien mené super duo père fils Péroline DUMAS - Le 17 novembre 2019 à 18:21
  • Hortense |

    Hortense EXPERT, Jacques. Auteur

    5/5 Stéphanie DUMONT - Le 15 novembre 2019 à 11:45
  • Afrocubism  |

    Afrocubism Afrocubism

    Afrocubism VS Buena Vista social Club ! 5/5 Buena Vista social Club, succès planétaire n'aurait pas vu le jour sans une mésaventure. Nick Gold, patron de World Circuit souhaite organiser une ren... Voir plus Buena Vista social Club, succès planétaire n'aurait pas vu le jour sans une mésaventure. Nick Gold, patron de World Circuit souhaite organiser une rencontre entre les meilleurs musiciens maliens de l'époque et des artistes cubains réputés. Les liens entre Cuba et l'Afrique sont évident musicalement parlant, les influences sont mutuelles et continues. Mais vous savez ce que sont les formalités administratives, surtout, lorsqu'en plus vous égarez vos passeports... du coup les maliens restent chez eux et les cubains pour combler le vide créent le Buena Vista social Club ! Près de 15 ans après la conception de l'idée le projet voit enfin le jour et c'est le petit bijou que vous allez bientôt avoir entre vos deux oreilles ! Attention rythmes garantis et le sourire en plus ! Voir moins MD - Jean-François Baudin - Le 13 novembre 2019 à 15:16
  • Wolf's cry |

    Wolf's cry Gougov, Dimitar

    Punch rock punk Mongolo-balkanique ! 5/5 Troisième opus des Violons Barbares, Dimitar, Dandarvaanchig et Fabien nous envoient une belle claque sonore et dynamique en pleine face. Vous n'allez... Voir plus Troisième opus des Violons Barbares, Dimitar, Dandarvaanchig et Fabien nous envoient une belle claque sonore et dynamique en pleine face. Vous n'allez pas vous en remettre et vous allez même en redemander ! La violence de leur engagement musical est contagieux, ne vous laissez pas berner par vos oreilles, elles vont vous en réclamer et ne vous lâcheront pas... Je me demande d'ailleurs si c'est raisonnable de laisser ce CD en prêt, il risque de ne pas revenir... Heureusement, les Violons Barbares sont aussi en ligne sur ID Music ! Ouf !! Voir moins MD - Jean-François Baudin - Le 06 novembre 2019 à 17:21
  • Kar yagar |

    Kar yagar Yildirim, Derya

    Psyché groove aux sources du Tigre et de l'Euphrate ! 4/5 Vous aimez la pop des années 70’s, le côté Woodstock groove, un brin psychédélique, mais vous aimez aussi l’ambiance turque, une voix féminine et des ... Voir plus Vous aimez la pop des années 70’s, le côté Woodstock groove, un brin psychédélique, mais vous aimez aussi l’ambiance turque, une voix féminine et des sonorités orientales ? Alors vous êtes bien tombé, voici la belle Derya Yildirim et son quatuor de magnifiques musiciens du Grup Simsek prêts à vous embarquer dans un voyage à la fois temporel, géographique et culturel. Comme il est simple et agréable de voyager ainsi et de se laisser émouvoir. Voir moins MD - Jean-François Baudin - Le 29 octobre 2019 à 16:38
  • Astérix : Les citations latines expliquées de A à Z |

    Astérix : Les citations latines expliquées de A à Z Molin, Bernard-Pierre. Auteur

    Bon Anniversaire ! 5/5 Je vous conseille vivement cet ouvrage écrit par un amoureux du latin et un fan d'Astérix. Bernard-Pierre Molin reprend, non sans malice, toutes les e... Voir plus Je vous conseille vivement cet ouvrage écrit par un amoureux du latin et un fan d'Astérix. Bernard-Pierre Molin reprend, non sans malice, toutes les expressions et les citations latines, vues, lues et relues dans les albums d'Astérix. Ce livre est un décryptage passionnant de ces citations souvent signées de grands poètes de la Rome Antique. Alors, "Sapere Audete, Osez Savoir dixit Horace et Mementote Ridere, N'oubliez pas de Rigoler comme aurait pu dire Gosciny ! " Très bon ouvrage pour célébrer le soixantième anniversaire d'Astérix Voir moins Valérie Brunelli-Pousse - Le 29 octobre 2019 à 10:16
  • Timba talmud |

    Timba talmud Rodriguez, Roberto Juan

    Latin jewish 5/5 «Les larmes sont toujours présentes dans la musique, et on peut s’y perdre. Mais quand on peut danser, sortir de soi-même, […] c’est un soulagement. »... Voir plus «Les larmes sont toujours présentes dans la musique, et on peut s’y perdre. Mais quand on peut danser, sortir de soi-même, […] c’est un soulagement. » Roberto Rodriguez Enfance à La Havane, Cuba. La répression castriste. Le père musicien. Jeunesse à Miami, Floride. La diaspora juive, cubaine et européenne rescapée de l’Holocauste. Joue des percussions dans le groupe paternel. Adulte à New York. Batteur de jazz et pop. Rencontre John Zorn, musicien producteur inspiré de la collection Radical Jewish Culture : les formes contemporaines des musiques juives de la diaspora, par exemple la klezmer. Une série de disques dont celui-ci en sextette : « Timba Talmud ». Le « Talmud » ici, c’est pour dire l’origine du répertoire, la partition des airs de la communauté juive de La Havane d’avant la Révolution. La timba, une musique populaire venue du son cubain, qui n’a peur ni des rythmiques chaloupées ni des synthés « variétés » ; et puis les violon-clarinette-accordéon. Les plages sont des mondes proches et toujours séparés, grèves et falaises, selon que le violon hérisse ses crins, que la clarinette se fait volute ou grave, ou que même la Méditerranée débarque roulis piano piano avec l’hommage à Maurice El Medioni (« Oran Oran »). Quand on sait que le disque est dédié au jeune fils de Roberto Rodriguez et de Susie Ibarra, elle-même compositrice et batteur(e) d’origine philippine… on se dit que les îles n’ont pas fini de produire de la belle musique venue mouiller pour la danse sur toutes sortes de plages. Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 25 octobre 2019 à 15:29
  • Be bop ! |

    Be bop ! Devernay, Laëtitia (1982-....). Auteur

    L'image publicitaire 'La Voix de son Maître' enfin expliquée ! 5/5 Quand la vie de la musique sort du pavillon du gramophone... Voici un album dessiné sans texte, une ode aux supports de la musique ! L'animation du d... Voir plus Quand la vie de la musique sort du pavillon du gramophone... Voici un album dessiné sans texte, une ode aux supports de la musique ! L'animation du dessin n'a pas besoin des 24 images par seconde pour donner à voir (entendre?) le rythme d'un jazz endiablé jusqu'à la dernière image. Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 25 octobre 2019 à 15:28
  • Babybox |

    Babybox Jung. Auteur. Illustrateur

    Belle fluidité de la narration pour un livre émouvant... 5/5 ... sur le thème de l'identité, ici doublement interrogé dans l'écart de l'espace et du temps. Juste et fin, donc recommandé ! MD - Frédéric DARRICADES - Le 25 octobre 2019 à 15:26
  • Black dog, les rêves de Paul Nash |

    Black dog, les rêves de Paul Nash McKean, Dave. Auteur

    Un véritable album d'art en bande dessinée ! 5/5 L'anglais Dave McKean rend un hommage biographique au peintre Paul Nash, connu pour avoir tenté de faire ressentir l'horreur des tranchées de 14-18 da... Voir plus L'anglais Dave McKean rend un hommage biographique au peintre Paul Nash, connu pour avoir tenté de faire ressentir l'horreur des tranchées de 14-18 dans des "psychoscapes" tout-à-fait crépusculaires. Réalité, surréalité ou vie des rêves, le lecteur est conduit à l'intérieur des images dans un mouvement narratif virtuose... Un livre nécessaire ! Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 25 octobre 2019 à 15:08
  • Hector le boucher : Adieu veaux, vaches, cochons ! |

    Hector le boucher : Adieu veaux, vaches, cochons ! KolonelChabert. Auteur. Illustrateur

    Boucher un jour, boucher toujours ! 5/5 Hector a six ans, une tante Betty formidablement belle et végétarienne. Hector est fils de boucher et petit-fils d’agriculteur. Sa maman est aussi bel... Voir plus Hector a six ans, une tante Betty formidablement belle et végétarienne. Hector est fils de boucher et petit-fils d’agriculteur. Sa maman est aussi belle que Betty et tellement gentille. Mais un accident bête, une vilaine étagère mal fixée lui tombe sur la nuque et la brise… Qu’à cela ne tienne Hector sera élevé par son père et deviendra boucher à son tour… Mais un horrible accident de la circulation – une vraie boucherie – le prive à jamais du modèle paternel. Hector n’a pas de chance. Il est alors recueilli par ses grands-parents qui vont veiller sur lui et sur son héritage. Un joli pactole qu’Hector touchera à sa majorité et lui permettra d’ouvrir une belle boucherie, comme celle de son papa. Le temps passe, le grand-père distribue les torgnoles et dilapide l’argent de l’héritage dans les jeux de hasard. Heureusement Hector a de la ressource, une tante Betty, toujours aussi séduisante, et l’envie furieuse de devenir boucher. Quand on a un rêve aussi bien accroché, une destinée qui vous trace un chemin bien balisé, on ne peut pas lutter… Hector devient donc boucher, puis meilleur ouvrier de France, et finit par mettre un pied dans le show-biz ! Jusqu’au jour où… Kolonel Chabert et Djian nous ont concocté un récit d’une drôlerie sans pareille, d’un charme fou et d’un goût qui oscille entre le savoureux, le tendre et le douteux… Un récit qui alimente le débat sociétal sur notre rapport aux animaux, la viande et nos régimes alimentaires ; mais tout cela est traité avec le prisme de la fiction, d’une véritable comédie dramatique à tout point réussie. Voir moins MD - Jean-François Baudin - Le 22 octobre 2019 à 15:29