Les derniers avis

  • So quiet  |

    So quiet Fisseau, Serena

    Dans l'intimité 4/5 Et s'il était temps de prendre le temps, d'abandonner nos carapaces d'hommes et de femmes pressés, de nous installer moelleux dans un canapé et nous l... Voir plus Et s'il était temps de prendre le temps, d'abandonner nos carapaces d'hommes et de femmes pressés, de nous installer moelleux dans un canapé et nous laisser porter, comme à la maison, par les vibrations "très près de l'oreille" d'une voix et d'un accordéon ? Serena Fisseau et Vincent Peirani ont enregistré quelques unes des chansons qu'ils jouent et chantent à leur deux enfants de 3 et 9 ans et à leurs amis lorsqu'ils referment la porte du monde extérieur... Voir moins MD - Serge Gros - Le 19 février 2020 à 11:03
  • Les chemins aléatoires |

    Les chemins aléatoires Paboeuf, Christian

    Une balade sur des chemins aléatoires : des ambiances, de beaux panoramas... 4/5 Christian Paboeuf, compositeur multi-instrumentiste virtuose, au vibraphone, au hautbois ou à la flûte baroque basse, travaille souvent pour des ciné-... Voir plus Christian Paboeuf, compositeur multi-instrumentiste virtuose, au vibraphone, au hautbois ou à la flûte baroque basse, travaille souvent pour des ciné-concerts (Harold Loyd, Hitchcock, Dreyer) et pour pour le théâtre. On retrouve ici quelques-unes de ses musiques, et trois morceaux composés pour le quartet très inventif, avec Régis Lahontaa à la trompette ou au bugle, Xavier Duprat au piano, et Pierre Thibaud à la batterie et aux percussions. Les ambiances sont plutôt contemporaines mêlées de jazz et d'improvisation. Voir moins MD - Serge Gros - Le 13 février 2020 à 21:27
  • Hazzan |

    Hazzan Schwarz Bart, Jacques

    Le cantor au saxophone ténor 4/5 Sur « Hazzan » Jacques Schwarz-Bart élabore une fresque de dix prières qui honorent ses doubles racines. Un album au climat incantatoire où le jazz cô... Voir plus Sur « Hazzan » Jacques Schwarz-Bart élabore une fresque de dix prières qui honorent ses doubles racines. Un album au climat incantatoire où le jazz côtoie la hazzanout, les rythmes africains et caribéens. "Aussitôt les premiers arrangements élaborés, il m'est apparu que ces mélodies anciennes et puissantes [de la liturgie juive] se prêtaient à des harmonisations impressionnistes, et se mariaient naturellement aux rythmes de la diaspora africaine des USA, afro-caraïbes, gnaouas". Jacques Schwartz-Bart. Voir moins MD - Serge Gros - Le 12 février 2020 à 09:26
  • Symphonie fantastique |

    Symphonie fantastique Simonet, Olivier. Monteur

    Au-delà de la matière ! 5/5 Emmanuel Krivine emporte "son" orchestre vers des sommets dans l'interprétation de cette oeuvre phare. Mais ce qui est exceptionnel, c'est que, grâce ... Voir plus Emmanuel Krivine emporte "son" orchestre vers des sommets dans l'interprétation de cette oeuvre phare. Mais ce qui est exceptionnel, c'est que, grâce à sa technologie, ce DVD permet au spectateur d'entendre un commentaire du chef d'orchestre "par-dessus" la musique : où il est question de l'oeuvre de l'intérieur, la place du chef, avec des remarques sur les motifs musicaux, les instruments d'époque et les personnes-musiciens en présence. Une 3e dimension (au-delà du son et de l'image déjà remarquables) qui ouvre vraiment les portes d'une compréhension sensible et concrète de la pièce de musique. Un document très enthousiasmant ! Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 10 février 2020 à 16:47
  • Weeeeeeeeee!!! |

    Weeeeeeeeee!!! Polysics

    Pop japonaise revigorante 5/5 D'emblée, la musique pop avec "Sparkling water" (eau gazeuse), et ça pétille : l'énergie, l'humour, la joie du son ! Zappa ? Oui + Devo + Atari Teenag... Voir plus D'emblée, la musique pop avec "Sparkling water" (eau gazeuse), et ça pétille : l'énergie, l'humour, la joie du son ! Zappa ? Oui + Devo + Atari Teenage Riot + les monstres de la série japonaise "Ultraman". Les morceaux rapides, courts, de frénésie punk, guitare tranchante, ça sautille. Ajoutez le surréalisme avec pour exemple "Raptus" et ses paroles toutes onomatopées où il est question de se "laver les dents très fort avant qu'elles s'éjectent"… Saupoudrez d'éléments sonores tirés de jeux vidéos et vous obtenez un cocktail détonnant et revigorant. 16 ans qu'il existe, ce groupe ! Et ces japonais qui chantent en japonais semblent s'être bloqués sur ce bel âge ! Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 10 février 2020 à 16:39
  • Le vol d'Icare : voyages en Grèce pendant une guerre civile |

    Le vol d'Icare : voyages en Grèce pendant une guerre civile Andrews, Kevin. Auteur

    Grèce tragique et méconnue 4/5 Un témoignage essentiel sur la Grèce de la fin des années 40-début 50, c'est-à-dire juste après la guerre civile : la violence encore terrible de la ... Voir plus Un témoignage essentiel sur la Grèce de la fin des années 40-début 50, c'est-à-dire juste après la guerre civile : la violence encore terrible de la société où « le déshonneur le plus grave, c’est de ne pas se venger » et la pauvreté extrême du peuple rendent le récit incroyablement présent, les images nous poursuivent longtemps après... Vengeances multiples sur le mode vendetta, sens de l'honneur, relations aux autres très codifiées, mais aussi superstition païenne et poids de la religion orthodoxe, place des femmes et accueil inconditionnel de l'étranger... on est en présence d'un véritable récit initiatique, autant que politique et ethnologique. On a le vertige devant les multiples asservissements successifs de la Grèce, et comme le dit le traducteur dans la préface : "Ses modestes interlocuteurs autochtones ouvrent les yeux de sa naïveté sur « les requins de la finance d’Athènes » et sur les tours de passe-passe des aides financières et des crédits. Ici, le lecteur de 2018 se pince en se demandant si ce livre reparu en 1984 décrit le passé ou l’avenir…" . Une lecture incontournable pour qui s'intéresse à la Grèce, son histoire et son peuple. "Un des plus beaux livres jamais écrits sur la Grèce moderne." Patrick Leigh Fermor Voir moins MD - Agnès Charré - Le 10 février 2020 à 09:47
  • Manque à l'appel |

    Manque à l'appel Melvil, Tony

    dès 7 ans avec respect de l'auditoire 4/5 Après le succès de leur premier spectacle Quand je serai petit, le duo Tony Melvil et Usmar nous propose à nouveau un concert augmenté, une forme hybr... Voir plus Après le succès de leur premier spectacle Quand je serai petit, le duo Tony Melvil et Usmar nous propose à nouveau un concert augmenté, une forme hybride dans laquelle leurs deux voix s’assemblent et nous appellent à l’indiscipline. Manque à l’appel nous parle de l’autre quand il est absent, des histoires qu’on lui imagine, des vies qu’on s’invente pour combler le manque. L’absence est également libératrice quand on se retrouve enfin seul et qu’on n’a plus à rendre de compte. Voir moins MD - Serge Gros - Le 29 janvier 2020 à 16:48
  • La France sur le pouce |

    La France sur le pouce Courtois, Olivier. Scénariste

    Road-movie en stop 4/5 Une échappée rafraîchissante, à travers paysages et villages divers, dans toute la France. Mais ce sont surtout les rencontres humaines, variées et i... Voir plus Une échappée rafraîchissante, à travers paysages et villages divers, dans toute la France. Mais ce sont surtout les rencontres humaines, variées et inattendues, qui intéressent l'auteur. Les gens se livrent très facilement lorsqu'ils côtoient en confiance un inconnu pour quelques heures, et c'est une sorte de panel de français de tout genre que l'on découvre, illustré avec un trait précis. Une bouffée de liberté, joyeuse mais non sans questions sur la vie, qui m'a fait penser au roman "Par les routes" de Sylvain Prudhomme, ou au film de Raymond Depardon, "Les habitants", avec ses rencontres de français au fil des routes... Voir moins MD - Agnès Charré - Le 27 janvier 2020 à 09:39
  • Le cœur de l'Angleterre / Jonathan Coe |

    Le cœur de l'Angleterre / Jonathan Coe Coe, Jonathan. Auteur

    Le Brexit au coeur des anglais 4/5 Un très bon roman pour clore la trilogie entamée avec "Bienvenue au club" et "Le Cercle fermé". L'actualité du Brexit croise les destins individuels, ... Voir plus Un très bon roman pour clore la trilogie entamée avec "Bienvenue au club" et "Le Cercle fermé". L'actualité du Brexit croise les destins individuels, les influence même, et l'on voit la politique s'immiscer jusque dans couples et les familles. Les relations humaines, le temps qui passe, les doutes et les espoirs de tout un peuple sont abordés avec beaucoup de finesse. Le sujet pourrait faire un peu peur à des lecteurs français mais il n'en est rien : l'écriture, pleine d'humour et de distance amusée sur cette Angleterre plurielle, à travers des personnages attachants, rend le récit très vivant et imagé. Voir moins MD - Agnès Charré - Le 27 janvier 2020 à 09:07
  • Echo  |

    Echo Brauer, Jan

    La 4e dimension de l'Electro ! 5/5 QUAND trois musiciens décident de te faire de la techno/electro avec, pour l'essentiel, des instruments acoustiques... ALORS la musique s'ouvre à toi ... Voir plus QUAND trois musiciens décident de te faire de la techno/electro avec, pour l'essentiel, des instruments acoustiques... ALORS la musique s'ouvre à toi et le geste instrumental rapporte l'humanité qui t'avait déserté même dans les structures sonores les + sophistiquées. Tu te souviens des anciens de la musique minimale ou répétitive (Steve Reich, Philip Glass...) et le plaisir revient couler en toi dans la sensualité des touchers... PUIS cerise sur un titre du cakewalk, la grande Catherine Ringer en personne vient t'offrir son contact MA-GNI-FI-QUE Voir moins MD - Frédéric DARRICADES - Le 23 janvier 2020 à 17:06